Marchés d'Ottawa

55, ByWard Market Sq.

deuxième étage

Ottawa, K1N 9C3

Canada

info@ottawamarkets.ca

bureau 613-244-4410

télec. 613-244-4416

©2019 Marchés d'Ottawa Markets.

MARCHÉ BY

Le lieutenant-colonel John By est arrivé au Canada en provenance d'Angleterre en 1829 pour construire le canal Rideau. La même année, le colonel By fonde Bytown, qui compte deux villages. La ville haute se trouvait du côté ouest du canal Rideau.

 

L'autre, Lower Town, a été fondée à l'est du canal et était bordée par la rivière Rideau et la rue Sussex, Clarence et Rideau.

 

En 1827, le colonel By décida de construire un marché sur la rue George, dans la basse ville. Cette grande structure en bois abritait une balance, un espace de marché et une salle de réunion publique. C'était le premier marché By.

 

Le bâtiment du marché a été démantelé en 1842, mais les demandes de la communauté ont convaincu la ville d'en construire un nouveau. Le deuxième marché a officiellement ouvert le 6 novembre 1848.

 

Malheureusement, en 1862, le deuxième bâtiment du marché fut détruit par un incendie. Le conseil municipal a compris l'importance du marché et a prévu de construire le troisième bâtiment du marché By dans le même lot. Il a rouvert en 1865.

 

Bytown a été renommée Ottawa en 1855. La ville grandissait rapidement et le marché By a fait de même. Quatre lots ont été achetés pour plus d'espace de marché. Une cloche a été achetée pour marquer l'ouverture de l'entreprise. Elle est toujours suspendu dans le bâtiment du marché By aujourd'hui et est sonnée à chaque matin par les habitants et les visiteurs.

 

Le marché étant aux prises avec le surpeuplement, il fut proposé en 1871 de s’étendre sur un nouveau bâtiment. Le nouveau lot était entre George et York. Le quatrième bâtiment du marché By, conçu par James Mather, a ouvert ses portes en avril 1876.

 

Au début des années 1900, les vendeurs devaient suivre certaines règles étranges. Par exemple, en 1908, l'inspecteur du marché a envoyé un avis indiquant que "Cracher sur les trottoirs… est un délit punissable d'une amende ou d'une peine d'emprisonnement".

 

En 1926, un deuxième incendie provoqua la destruction du bâtiment du marché. Son remplacement existe encore aujourd'hui et a presque 100 ans. Les vendeurs, les artistes de rue et les propriétaires de magasins continuent à utiliser le marché pour gagner leur vie et partager leur travail.